ANSA – BRUXELLES, 18 juin 2020

Déclaration de Sandro Gozi sur l’arrêt de la Cour de justice de l’UE concernant les restrictions imposées par la Hongrie aux ONG

“L’arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne, qui a déclaré les restrictions imposées par la Hongrie aux ONG illégales et incompatibles avec le droit de l’Union, est un coup dur pour le régime illibéral de Viktor Orban et un premier pas important vers la restauration des droits fondamentaux, des libertés de la société civile et de l’État de droit, que le président hongrois a trop souvent violés”.

“Nous avons maintenant le devoir de veiller à ce que l’arrêt soit effectivement mis en œuvre : nous ne pouvons pas tolérer de tels abus de la part d’un pays membre de l’UE. Il s’agit d’un comportement incompatible avec les valeurs et les principes fondateurs de l’Union”.

“Aujourd’hui est un jour important. Cet arrêt constitue une énième défaite pour les nationalistes, les souverainistes et tous ceux qui veulent détruire le rêve démocratique européen”.